" Centenaire de la réhabilitation d'Alfred Dreyfus "
Installation de Bernard Giraud

Dans les arcades du cloître apparaissent en filigrane sur des supports perforés, les portraits de Ludovic Trarieux, Emile Zola, Bernard Lazare et Auguste Scheurer-Kestner. On découvre au travers d'une arcade restée libre le portrait du Capitaine Dreyfus, faisant partie d'une série de documents et de photos présentés dans le péristyle et évoquant "l'Affaire".
Dans cette partie de la cour sont installées des sculptures faites de jeunes arbres tortueux, écorcés et polis, assemblés par trois silhouettes filiformes qui se détachent sur fond de pierre, comme une écriture dans l'espace, semblant se regarder dans les yeux en se touchant l'épaule, animées par de grandes discussions. Disposées dans cet espace, seules et par groupes de deux et de trois, elles sont accompagnées de deux rangées de branches, écorcées et polies constituées en faisceaux qui forment une allée d'honneur.